User avatar
By Remy
#63800
Au Nom d'Allah L'Abondamment Miséricordieux L'Intensément Miséricordieux
Toutes les louanges appartiennent à Allah le Seigneur des Mondes
Ô Allah envoies tes Prières sur Mohammed et la Famille de Mohammed les Imams et les Mahdis
Assalamu alaykum waRahmatullah waBarakatuh chers frères et sœurs.

''Ô vous qui croyez, obéissez à Allah et obéissez à Son Messager et ceux parmi vous à qui a été donné l'autorité suprême (par Allah).'' [Saint-Coran] (4:59)


L'Imam Hassan Al-Askari (psl)

En continuant sur les vies et histoires des 12 Imams (pse), inshAllah nous allons aujourd'hui présenter la vie et les histoires de l'Imam Hassan Al-Askari psl.
Il (psl) est né à Médine le 10 de Rabuil Akhar 232 de l'Hégire et mort à Samarrah en Iraq le 8 de Rabiul Awwal 260 de l'Hégire à l'âge de 28 ans. Il en avait 22, lorsque son père a été martyrisé et la période de son Imamat, suivant la mort de son père, était de six ans. Il avait 28 ans, quand il a été martyrisé par « Motamid » le calife Abbasside, et a été enterré à Samarrah.

Son nom était Hassan et son surnom Abu Mohammed et ses titres bien connus étaient ''Zaki'' et ''Askari''.
Son père était l'Imam Hadi (psl), le nom de sa mère était Sawsan. Son seul fils est Mohammed Mahdi (le promis) qui va pendant son avènement ; remplir le monde d'équité, justice et impartialité.

L'Islam, à cause du contrôle sévère et la contrainte/répression durant l’âge de l'Imam Askari (psl), avait perdu son influence et sa diffusion. Les pouvoirs dirigeants, particulièrement Muttawil le calife Abbasside, s'efforçaient de garder l'Imam (psl) hors de la portée des gens.
Depuis qu'ils avaient appris que le douzième Imam (psl) viendrait à l'existence de/par l'Imam Askari (psl) et serait celui qui disparaît des regards et acquiert la direction de la Ummah Islamique et établi un seul gouvernement Universel, ils étaient strictement vigilants au sujet des affaires de l'Imam (psl).
Mais le Dieu, qui a sauvé et défendu Moïse (psl) de la machination gouvernemental des Pharaons, pouvait également amener le futur chef de la Ummah Islamique à l'existence, loin des regards des gens.



La moralité et générosité de l'Imam (psl)


L'Imam Hassan Askari (psl) était une personnalité gracieuse. Plus d'une centaine d'hommes sages bien connus restaient continuellement présents dans son assemblée. Pendant une période de seize ans, lorsqu'il vivait en Iraq, les territoires de la Syrie jusqu'à Médine, particulièrement l'Iran étaient sous son influence. La spiritualité de l'Imam (psl) et sa connaissance avaient une influence telle qu'elles sont parvenues au point de submerger la cour d' ''Almotaz'' et tous les hommes sages occupés dans les missions de son gouvernement sont devenus attirés et fascinés par le Saint Imam (psl). Quand l'Imam (psl) a voyagé en Iran et qu'il a traversé Lavasan via Qum et Rai, les gens captivés et fascinés par l'école des Ahlul-Bayt (pse), se sont rassemblés tout autour de lui et ont exprimé leurs chaleureuses émotions et sentiments pour lui. Il a fait un discours devant le peuple de Lavasan et leur a ordonné de construire une mosquée et l'a déclaré comme étant leur base. Cette commande de l'Imam (psl) s'est avérée si efficace qu'ils se sont occupés de la construction de soixante-dix mosquées en un seul jour. L'un des courtisans du gouvernement Abbasside appelé ''Ahmed bin Khaqan'', qui était un ennemi de la famille du Prophète, a un jour dit ''Je n'ai vu personne à Samarra, parmi la famille des Bani Hashim, plus pieux, vertueux et chaste que l'Imam Hassan Askari (psl). Si le Califat sort des mains des Bani Hashim alors personne excepté Hassan Askari (psl) ne sera capable et approprié pour cela (le califat).'' Puis il a dit, ''Un jour j'étais présent avec mon père quand Hassan Askari (psl) arriva, bien qu'il était l'ennemi de la famille du Prophète, il se leva de sa place, embrassa sa main et le fit s'asseoir à sa place et s'assit devant lui comme un élève devant un enseignant et prêta l'oreille à ses pupilles.''




Abu Yousef :


Le poète de la cour des Abbassides dit : ''Ma vie difficile, associée à la naissance d'un fils dans son état de pauvreté, m'a fait écrire un appel à l'aide financière au gouvernement Abbasside, mais j'ai été éconduit/méprisé.
Alors que j'étais déçu je me suis souvenu du descendant du Saint Prophète Mohammed (paix soit sur lui et sa pure progéniture) l'Imam Hassan Askari (psl). Je suis allé à lui. J'ai hésité à l'informer de mon problème, car j'avais peur qu'il puisse ne pas m'aider à cause de ma réputation comme étant le poète de cour des Abbassides.
Je me promenais autour de la maison de l'Imam Hassan Askari (psl) un certain temps, avant de toquer à sa porte. La porte s'est ouverte à ma surprise, un compagnon de l'Imam Hassan Askari (psl) est sorti et a mis dans ma main une bourse, en disant : 'Prends ces 400 dirhams. Mon maître (te) dis (de) couvrir les frais de ton enfant nouveau-né avec cette somme. Puisse Dieu te bénir ainsi que l'enfant.' ''
Abu Yousef a dit : '' J'étais stupéfait. Je ne l'avais ni [encore] rencontré ni divulgué la requête que je nourrissais dans mon cœur, et voici qu'on m'avait donné de l'argent. J'ai remercié Allah (swt) d'avoir béni la terre par la présence d'une personne si grande et généreuse . ''


Le projet et l'os :

Un projet à pris forme durant l'une des années à Samarra. ''Motamid'' le calife Abbasside a ordonné au peuple de se rendre dans le désert et de prier (pour la pluie).
Les gens sont allés dans le désert pendant trois jours consécutifs mais la pluie ne tombait pas. Le jour suivant, les Chrétiens ainsi que leurs savants sont allés offrir la prière et il a plu.
Cette événement, a mit en vigueur un grand zèle/grande sollicitude, ferveur et enthousiasme parmi les masses musulmanes. Les cœurs des Musulmans sont devenus attirés envers les Chrétiens. Motamid, le calife Abbasside était très perturbé, consterné, et désespéré par rapport à ça. Il a envoyé chercher l'Imam Askari (psl), dans la prison, et l'a appelé à sa cour et lui a demandé au sujet de la solution à ce problème.

L'Imam a dit, dîtes leur d'aller dans le désert demain pour l'amour (ou : dans l'intérêt) de la pluie. Il l'ont fait et L'Imam (psl) les a suivi avec une grande foule de gens, le suivant pour divulguer et révéler la réalité de cette affaire. Les Chrétiens ont levé leurs mains vers le ciel et prié Dieu pour la pluie. Il ne s'est pas passé longtemps jusqu'à ce qu'un nuage soit apparu et qu'il commence à pleuvoir. L'Imam (psl) a ordonné que la main de l'un des Chrétiens, qui avait été levée, soit tenue et que tout ce qu'il y avait entre ses doigts soit retiré. Ils ont constaté/observé un os noir et l'ont pris de ses doigts. Ils ont présenté cet os noir à l'Imam (psl). Il l'a enveloppé dans un morceau de tissu et ensuite leur a dit de prier à nouveau pour que la pluie tombe.
Dès que le Chrétien a levé ses mains tout les nuages se sont dispersés et le soleil est apparu en brillant. Tous les gens en étaient surpris et étonnés. Le calife a demandé à l'Imam (psl) quel était le secret de cette affaire. L'Imam (psl) a répondu, ''Ceci est un morceau d'os de l'un des Prophètes de Dieu ayant été ramassé de sa tombe.'' Ils ont juré par Dieu et lui ont demandé pour le bien de cet os. Dieu leur a accordé leur désir et prière et a fait tomber la pluie et quiconque tiendra cet os, la même chose se produira. Après un test en la présence des gens, ce que l'Imam (psl) avait dit s'est évidement avéré correcte et chacun d'eux ont loué l'Imam (psl).



La méthode de formation de l'Imam (psl).

Abul Hassan qui était l'un des descendant de l'Imam Sadiq (psl), vivait à Qum et était un homme de mauvais caractère. Un jour il lui est arrivé de visiter la maison d'Ahmed bin Ishaq Ashaari, qui était le représentant et délégué de l'Imam (psl), pour certains travaux. Il a demandé la permission de le voir, qui a été rejetée (la demande) par lui en raison de ses méfaits.
Il est retourné à sa maison et semblait être très triste, mal à l'aise, et angoissé à cause du manque de respect qui lui avait été montré. La même année, Ahmed bin Ishaq Ashaari est allé à la Mecque et sur son chemin du retour il a visité la maison de l'Imam Askari (psl). L'Imam (psl) ne lui a pas souhaité la bienvenue ni donné la permission de le rencontrer. Après avoir pleuré et exprimé de la douleur (quand il a été autorisé). Il a demandé à l'Imam (psl) quant à ce qui était la raison de ceci. L'Imam (psl) a dit, ''J'ai donné le même traitement que tu as donné à mon cousin.'' Puis l'Imam (psl) a dit, ''Bien que tu sois l'un de nos Shias/Chiites et assistants, c'était une mauvaise chose que tu as faite.’’
Il a dit, ''Oh fils du Prophète (pslsf), j'ai fais ça parce qu'il était un pécheur et je voulais le réprimander et l'empêcher de faire ce mauvais travail.''
Il a dit, ''Ce n'était pas une chose correcte à faire.'' Dans l'Islam ne fait pas une telle chose avec ceux qui se sont égarés, plutôt ils ont à être guidés et entraînés/dirigés.
Quand Ahmed est retourné à Qum, tous les notables et dignitaires sont venus le voir. Abul Hasan, le descendant de l'Imam Sadiq (psl), était également présent parmi eux. Dès que Ahmed l'a vu il s'est levé de son siège et lui a montré un grand respect et l'a fait s'asseoir à sa place. Abul Hasan était surpris de sa conduite et lui a demandé de le laisser savoir au sujet de la différence de sa conduite par rapport à sa précédente qu'il avait montré.
Ahmed lui a expliqué toute cette affaire qu'il avait traversé. Il (Abul Hasan) avait si honte de lui que lorsqu'il est revenu de cette congrégation chez lui, il a décidé qu'il abandonnerait ses mauvaises activités et qu'il allait acquérir la piété. Ainsi il est devenu un des hommes pieux et chastes.
Mu'tamid, le Calife Abbasside est comme ses ancêtres, lui aussi était un ennemi déclaré des Ahlul Bayt (pse). Il a déclaré que l'Imam Hassan Askari (psl) devrait être emprisonné et qu'aucune miséricorde ne devrait lui être montrée. Et de là, Mu'tamid, le Calife Abbaside est allé chez Salih bin Wasif et lui a dit de traiter durement l'Imam Hassan Askari (psl). Salih bin Wasif a envoyé deux des hommes les plus mauvais qu'il a trouvé pour prendre en charge l'Imam, mais les hommes se sont transformés en hommes d'adoration/culte, prière et jeûne à un point incroyable. Quand Salih bin Wasif les a interrogé au sujet de leur changement de caractère, ils ont dit :'' Que pouvons-nous dire au sujet d'un homme qui jeûne toute la journée et se tient (en prière) dans la nuit, qui ne parle pas et ne s'occupe avec rien sauf l'adoration ? Quand il nous regarde, nos lèvres tremblent et en nous est (un sentiment) que nous n'avions jamais eu.''

Puis l'Imam Hassan Askari (psl) a été remis à un homme appelé Nahrir, le Geôlier qui était un homme très cruel a une fois été conseillé par sa femme qui lui ai dit :'' Crains Allah (swt), n'as-tu pas idée de qui est emprisonné dans ta prison ? Il est un homme pieux et un grand adorateur d'Allah (swt). J'ai peur qu'Allah (swt) te maudisse. '' Son mari lui a dit : '' Bien, vois comme je l'envoi dans la cage des animaux sauvages.''
Nahrir, le Geôlier a eu la permission de son Calife Abbasside et a réalisé son plan.
L'Imam Hassan Askari (psl) a été envoyé à la cage et les gens pensaient que c'était la fin de la vie de l'Imam Hassan Askari (psl). Mais quand ils sont revenus pour regarder et voir ce qui s'était passé, ils ont au contraire été témoins que l'Imam Hassan Askari (psl) était en train de prier entouré des animaux sauvages qui se prosternaient tous devant lui. Désormais l'ordre avait été donné de faire sortir l'Imam Hassan Askari (psl) d'ici.
Il y avait un homme nommé Abdullah Khaqan, qui était le ministre de Mutawakkil, il était un homme très fier, cependant, à chaque fois qu'il voyait l'Imam (psl) il se levait de sa place, et quand il montait un cheval il descendait de lui. Il a dit à propos de l'Imam (psl), '' L'Imam Askari (psl) était une personne qui restait occupée dans ses supplications et prières à Dieu pour ses ennemis. A chaque fois que quelqu'un dans la détresse, ou un affligé venait sur son chemin, il lui donnait tout ce qu'il avait.''
Il y avait un monastère à Samarra dont le patron était considéré comme étant l'un des chefs (de clan/tribu) et saint-hommes des Chrétiens et était respecté par eux. Une fois il a visité l'Imam (psl) et a embrassé l'Islam. Il lui a été demandé pourquoi il est devenu Musulman. Il a répondu, '' J'ai observé ces signes en cet homme (Imam) qui n'ont été transmis que par le Christ (psl).''



La lettre de l'Imam (psl) à l'un de ses amis.

L'Imam (psl) avait l'habitude d'écrire des lettres à ses amis et compagnons. L'une des lettres était écrite pour ''Ali bon Babuya Qumi'' qui est l'un des dignitaires et grand hommes Shias/Chiites. La traduction de certaines parties d'elle dit :
Après la louange, l'éloge, le panégyrique de Dieu je te recommande, (toi) qui est l'un de nos amis, d'être pieux, pardonnes aux gens, et maîtrises ta colère et prends soins de tes parents et proches et complètes les besoins de ceux dans la détresse, ais une perspicacité/compréhension claire et exacte concernant ta religion, apprends à connaître, (sois familier avec) ton Coran, et sois vigilant (alerte et attentif) concernant tes prières et ton adoration. Pratiques toujours sur mes ordres et fait que mes Shia/Chiites pratiquent sur ceci.
La longue lignée des Califes, n'a jamais laissé les Saint Ahlul-Bayt en paix. Même s'ils n'avaient aucune peur concernant leur trône ils étaient effrayés par l'excellence et la connaissance des Imams.
Dans le cas de l'Imam Hassan al-Askari, le même type de jalousie a entraîné l'empoisonnement de l'Imam à la fin de sa vie de saint, dont la seul activité était d'enseigner le Coran comme le Prophète et ses Ahlul Bayt l'enseignaient avant lui.
Pendant le règne d'Al-Mu'tamid du poison a été donné à l'Imam mélangé à certains fruits et il est mort le 8ème de Rabi-al-Awwal 260 de l'Hégire. Il n'a laissé qu'un fils, Mohammed Al-Mahdi, qui n'avait que cinq ans quand sont père est décédé.


Brèves énonciations de l'Imam (psl)

• Mènes une vie simple et évite de dépenser abondamment et avec démesure.

• Evites de dire des mensonges, car c'est la clé des maux.

• Quiconque n'est pas un ami des Ahl al-Bayt (pse) est un hypocrite.

• Quiconque a foi au jour de la résurrection et en l'au-delà, remplit ses engagements (promesses).


Traduction par le frère Franck.

Lien pour PDF:
http://www.mediafire.com/download/kql424lne1cu9vd/Imam_Al_Askari_psl.pdf


186 paroles de l'Imam Hassan Askari (psl) : http://alimoula110.com/Imam11.php
A- Nom nouveau du Mahdi.

Salam, Après le Rappel. A-19. Nous avions d[…]

Ha- Houmaza, Calomniateurs.

Salam, Des calomniateurs. Ha-1. Al-Houmazah[…]

L- La Mère des Cités.

Salam, La Montagne des Montagnes. L-6. Il e[…]